Une voiture électrique peut-elle gagner les 24 heures du Mans ?

by Baudouin Van Humbeeck on 27 janvier 2012

10 jours avec un QR code sur les fesses. J'espère que c'est bien payé

La voiture électrique sera perçue comme une voiture comme les autres le jour où elle remplira deux conditions : a) donner la possibilité de transporter Monsieur, Madame, Junior et la petite dernière vers l’hôtel Beau-Rivage à Sainte-Maxime et b) remporter les 24 heures du Mans.

Ceci est un moteur électrique
A l’occasion du défunt salon de l’auto, une marque de voiture beaucoup japonaise mais un peu française (*toussë* Nissan *tousse*) a convié quelques bloggeurs à s’extasier autour de son modèle électrique. Malgré sa présence sur les lieux, il semble que Fifi de Belgique ne soit pas bloggeur.

Pour ce qui est de descendre à Sainte-Maxime pour les deux semaines de farniente méridoniaux annuelles, la chose aurait déjà été réussie par un propriétaire de Nissan Leaf des pays-bas. Les arrêts pour se dégourdir les jambes, faire pipi et se faire dévaliser par les tarifs de la boutique de station-service doivent juste durer une demi-heure, le temps de recharger à 80%.

Pour ce qui est de gagner les 24 heures du Mans, je prends les paris dans les commentaires sur l’année pendant laquelle ce triomphe du volt sur le carbone aura lieu.

Pour la route, voici ce que donne un voyage en tuture électrique filmé depuis le siège arrière (mes lentilles avaient piscine ce jour-là). C’est la version plan langues. On ne sait jamais, ça peut me servir de « schild en vriend » un jour…

flattr this!

Previous post:

Next post: